Accueil
Mina YENKAMALA
CONTACTEZ-NOUS
Les thérapies systémiques
La thérapie familiale systémique est une technique spécifique de psychothérapie, qui a pour but de favoriser les échanges entre les membres d'une famille.
La thérapie doit permettre aux membres d'une famille d'évoluer ensemble vers un fonctionnement plus souple, de dépasser une situation de crise, d'autoriser l'évolution individuelle de chacun des membres et de trouver de nouveaux équilibres. Cette évolution tient compte des évènements et de l'histoire de la vie du groupe.

Efficace dans le traitement de la schizophrénie, de l’alcoolodépendance,de l’autisme, de l’hyperactivité ainsi que des troubles des conduites chez l’enfant.

Déroulement:

Selon cette théorie, la famille est considérée comme un "système", dont les processus d'interaction et de communication peuvent dysfonctionner. Aider le patient qui va mal dans la famille, l'amener à changer, c'est aussi aider les autres membres de la famille à accepter de redéfinir leurs rôles et leurs fonctions. Ces évolutions de chacun sont nécessaires si la famille ("le système familial") veut dépasser l'état de crise qu'elle traverse pour aller vers un équilibre plus satisfaisant.

Dispositif Familial= Examen des troubles psychologiques et comportementaux du membre comme un symptôme du dysfonctionnement du groupe.
Ou dispositif individuel = Groupe non nécessaire pour opérer un changement

La thérapie se déroule dans une salle, séparée en deux espaces par une glace sans tain: un espace pour la famille et le thérapeute (ou deux thérapeutes parfois) et l'autre espace pour l'équipe de supervision, également composée de thérapeutes. Les séances sont filmées, avec l'accord des patients.

Exemple : dans cette approche, la schizophrénie n’est pas considérée comme une maladie incurable et progressive de l’esprit de l’individu mais plutôt comme la seule réponse possible à un contexte où la communication est absurde et intenable.

Principe : « plus nous faisons la même chose et plus nous obtenons le contraire ».
Exemple: insomniaque qui dort de moins en moins à force d’avoir peur de ne pas dormir.

Personnes concernées: Groupe (famille) et personne appartenant à une famille où des symptômes sont présents.
symptôme = expression de relations familiales pathogènes.

L'indication de suivre une thérapie familiale est une décision commune qui se construit avec les différents membres de la famille. En fonction des séances, le thérapeutes peut travailler avec les frères et soeurs seulement, les parents, ou l'ensemble de la famille, où trois générations sont présentes.

Tarifs: séances ayant généralement lieu tous les quinze jours ou tous les mois. Fin de thérapie décidée d'un commun accord entre la famille et le thérapeute, idéalement lorsque l'on constate une amélioration durable des symptômes présents au début, ainsi que des relations familiales.

Prix variant en fonction des lieux de soins:
dans les établissements publics, soins pris en charge par la Sécurité Sociale.
dans un établissement privé ou en cabinet libéral, coût d'une séance de thérapie étant de 100 euros environ.